À propos de nous


Énoncé de mission

Avenir Jeunesse appuie la fréquentation d’établissements d’enseignement postsecondaires chez les jeunes à faible revenu à Ottawa en favorisant le développement du leadership, en créant des expériences de travail et en fournissant une orientation scolaire pour forger des avenirs prospères et bâtir de solides communautés.

YouthFutures_logo_colour_updated 2014 (2)En quoi consiste Avenir Jeunesse?

Avenir Jeunesse est un programme qui permet d’acquérir des compétences et de fournir de l’information, du soutien et une expérience pratique pour réussir au collège, à l’université et sur le marché du travail.

Nous offrons (dans les deux langues officielles) une formation avancée en leadership, divers emplois et une expérience des études postsecondaires.

Le programme Avenir Jeunesse est financé en partie par le Plan d’investissement pour le secteur du logement et de la réduction de la pauvreté de la Ville d’Ottawa et est destiné aux élèves du secondaire de 16 à 21 ans issus de familles et de communautés à faible revenu.Picture21-300x202

Il n’y a pas de frais de participation au programme, et les jeunes reçoivent tout au long du programme le soutien d’étudiants-mentors au niveau postsecondaire et d’employés partenaires, tous rémunérés, et de leurs parents ou tuteurs.

Notre histoire

2008 – Mme Caroline Andrew et Mme Elizabeth Kristjansson, deux professeures de l’Université d’Ottawa, caressaient la vision d’accroître le nombre de jeunes qui poursuivent des études postsecondaires. Un programme pilote intitulé Université de la jeunesse est lancé avec l’appui d’une équipe composée de mentors. Son objectif est de présenter aux 35 participants les différents programmes et facultés offerts à l’Université d’Ottawa en plus de leur faire découvrir, avec l’aide des Services des parcs, des loisirs et de la culture de la Ville d’Ottawa, ce en quoi consiste l’engagement communautaire.
2009 – L’Université de la jeunesse continue de déployer des efforts pour recruter des jeunes de première génération provenant de collectivités mal desservies. Les Services des parcs, des loisirs et de la culture de la Ville d’Ottawa dispensent aux participants une formation en leadership, laquelle comprend une formation en communication, de l’aide à la rédaction d’un curriculum vitæ et une formation permettant d’obtenir un certificat de secourisme/de réanimation cardiorespiratoire, en plus de vivre une expérience en milieu universitaire.
2010 – On ajoute un nouveau volet au programme, soit l’offre d’un emploi d’été, coordonné par les Services sociaux et communautaires de la Ville d’Ottawa. Le participant a alors l’occasion d’acquérir de l’expérience de travail et de mettre en pratique les compétences acquises au cours de sa formation en leadership.
2011- Le programme est rebaptisé Avenir Jeunesse afin de mieux correspondre au programme et aux occasions récemment élargis de même qu’au nombre croissant de participants qui y prennent part. On élabore un nouveau logo et de nouveaux partenariats sont établis dans l’espoir que l’Avenir Jeunesse continue de croître et d’aider davantage de jeunes. Logement communautaire d’Ottawa assume les fonctions de coordination de l’Avenir Jeunesse en collaborant étroitement avec l’Université d’Ottawa et la Ville d’Ottawa.
2012 – Le nombre de participants acceptés dans le programme s’élève à 60.
2013 – Le volet d’emploi du programme accueille son premier champion du secteur privé, le cabinet d’avocats Borden Ladner Gervais (BLG), lequel organise le premier service entièrement subventionné de placement. On lance le nouveau site Web de l’Avenir Jeunesse : www.avenir-jeunesse.com.
2014 – Le nombre de participants acceptés dans le programme s’élève désormais à 75. Les cinq établissements postsecondaires d’Ottawa, soit le Collège Algonquin, l’Université Carleton, La Cité collégiale, l’Université Saint-Paul et l’Université d’Ottawa, proposent d’organiser une journée de programmation. Les Services de police d’Ottawa se joignent à la table des champions de L’Avenir Jeunesse.

Quels sont les résultats obtenus?

Depuis 2008, plus de 375 jeunes qui habitent dans un logement social, qui touchent des prestations d’aide sociale ou qui proviennent de quartiers à faible revenu ont participé à notre programme. Le taux d’achèvement est de 95 %.